Happy Kobe Bryant Day

par JR Blenda

29 Août 2016 - par JRBlenda

Happy Kobe Bryant Day

par JR Blenda

29 Août 2016 - by JRBlenda

Le monde se divise en deux catégories : il y a ceux qui aiment Kobe, et ceux qui souhaiteraient réussir à aimer Kobe. Les uns aiment Kobe pour les mêmes raisons que les autres essaient de le détester : parce qu’il est trop individuel, trop prétentieux, trop Kobe. La personnalité peut faire débat, mais le talent non – Kobe has taken the game to a whole new level * …  (*Kobe a bouleversé les lois du jeu)

La première fois que j’ai vu Kobe Bryant, j’étais déjà amoureux de lui depuis longtemps. Il est sans aucun doute tout ce qu’on lui reproche, mais il représente surtout un basket qui n’existe plus, un basket de grandes gueules, de fortes têtes, et de batailles épiques où les égos prennent le pas sur tout le reste, parfois même l’enjeu.

La première fois que j’ai vu Kobe Bryant, c’était donc au Smoothie King Center à La Nouvelle Orléans, le 4 février 2016. Déjà en pleine tournée de jubilé, entamée il y a plusieurs mois (années, diront les médisants), et au sein d’une équipe fébrile et en reconstruction, à quelques minutes du terme du match, Ryan Anderson relance le match, autant d’un point de vue scoring que mental, en s’offrant – chose rarissime – un gros dunk sur la tête de « KB24″

Évidemment, Kobe répliqua. Quarante secondes plus tard, il plante le trois points de la gagne sur Dante Cunningham, après l’avoir regardé quelques secondes droit dans les yeux, sans doute pour offrir un souvenir du « Black Mamba ».

(à 6’40’’)

 

La main encore en l’air, il regarde le public, souriant et détendu ; la glorification de l’ego passe nécessairement par l’adulation populaire.

photo KB 1

Kobe Face A

Un amoureux du maillot

Cette adulation populaire, il a su la créer et même la pousser à son zénith, gagnant cinq bagues en dix ans, mais surtout, avec les mêmes Los Angeles Lakers. Et c’est là que la légende se bâtit : suivant la lignée des John Stockton, Reggie Miller ou encore Bill Russell, il reste fidèle, coûte que coûte, à SA franchise – qui n’est même pas celle qui l’a draftée, ni sa ville natale (Kobe est de Philadelphie, et a été drafté par les Charlotte Hornets puis immédiatement échangé).

Et cette fidélité dura très exactement 20 ans, de 1996 à 2016. Ce qu’il a donné, la ville et les fans lui ont rendu très largement. C’est donc le 24 août que la ville de Los Angeles a décrété un « Kobe Bryant Day » ; le 08/24 (aux USA) représentent les deux numéros de Kobe, qui ont été successivement le 8 et le 24. C’est évidemment en attendant la statue or et améthyste devant le Staples Center.

Aujourd’hui, fraîchement retiré des parquets, le jeune retraité a plein de projets en tête. Il a organisé une levée de fonds de cent millions de dollars avec l’investisseur Jeff Stibel afin de créer son fond d’investissement (1). Il développe sa société de production audiovisuelle, Kobe Studios, filiale de Kobe Inc, et appelle même Steven Spielberg pour lui demander des conseils (2).

Photo KB 2

Kobe Face B

Mais personne ne peut effacer vingt ans de sa vie, surtout à la vue de l’investissement émotionnel de Kobe aux Lakers. C’est donc avec fraîcheur, spontanéité (et une idée derrière la tête ?) qu’il répond aux journalistes de Time Warners Cable qui lui demande s’il est toujours lié aux Lakers :

« J’adorerais passer de temps en temps. J’ai parlé avec Luke (Walton, nouveau coach des Lakers, ancien assistant de Steve Kerr aux GSW, ndlr) plusieurs fois, (Brian, assistant coach) Shaw aussi. Les joueurs savent que je ne suis jamais loin. Jamais loin. S’ils veulent venir, travailler dur, se lever le matin pour aller travailler dur, les aider à comprendre certaines choses » (3).

Et Luke Walton ne se prive pas de solliciter Kobe, comme il l’explique en interview, encore une fois à Time Warner Cable :

« C’est quelqu’un que j’ai appelé déjà plusieurs fois depuis que j’ai accepté ce job ; (…) je sais qu’il sera là pour moi si j’ai besoin de lui, y compris dans son soutien et ses encouragements dans le développement de cette jeune équipe, avec les fans qui nous soutiennent aussi, cette patience avec nous, est capitale » (4).

C’est sur que la nouvelle génération des Lakers pourra sans aucun doute bénéficier du talent et du fighting spirit sans mesure de Kobe Bryant. S’ils le souhaitent, s’ils le réclament. La légende est disponible, mais ce n’est pas à la légende de venir jusqu’à eux, c’est eux qui doivent venir à elle. Pour que l’Histoire s’écrive encore un peu plus.

Car comme le dit si justement Kanye West : « Walkin’, livin’ like a legend, I feel like Kobe… »

ScHoolboy Q – THat Part (ft. Kanye West)

 

JR Blenda


Pour approfondir :

(1)http://www.wsj.com/articles/kobe-bryant-and-jeff-stibel-unveil-100-million-venture-capital-fund-1471838403

(2)http://bleacherreport.com/articles/2641556-kobe-bryant-calls-steven-spielberg-for-advice-on-kobe-inc

(3)http://www.twcsportsnet.com/lakers/videos/20160816/kobe-bryant-interview-0816

(4) http://www.twcsportsnet.com/lakers/videos/20160825/connected-with-luke-walton-part-1

 

Quiz Tony Parker

Kaepernick a crevé l'abcès

Producteur de contenus intéressants mais parfaitement inutiles, JRBlenda parvient néanmoins à demeurer sympathique, à ses heures perdues.
2018
avril
05

Au fil des algorithmes #2

01

Devine qui vient "diner" ?

mars
16

Un soupçon de Louisiane à Toulouse

13

Du Brautigan à toutes les sauces

08

Au fil des algorithmes #1

05

Qui es tu Judah Roger ?

février
25

De l'or dans les crosses

14

Aux 4 coins du Déli Drop

05

Les Aigles ne voleront plus jamais avec les pigeons

janvier
26

Fanny sous le Grammy

21

Les "Kangourous" de la NBA

11

Le Buffalo Bide !

08

The Strokes y sont allés fort d'entrée

2017
novembre
19

Clermont-Ferrand fête la 30e de Jazz en Tête

02

Nicola Jokic, la « Pépite » de Denver

octobre
19

Del Bello nous donne son "hockey"

14

Quelle Bérézina pour les USA !

09

NBA : des Français à tous les étages

septembre
26

Kareem Hunt , nouveau "Chef" de Kansas

10

Sample Time : Quand le Hip-Hop pilla James Brown

juillet
23

Olafur Eliasson fait le MAC

19

Dédé la menace n'a plus peur de personne

12

Tom Tom Club, ou le coup de génie d’une moitié de Talking Heads !

04

50 années d'absence

03

Catch à l'Est

juin
13

Ils en ont plein le dos

06

Le Ghetto Blaster « Us Full Lab » #2

05

Quiz Michael Jordan, ce businessman #1

mai
30

La NASA reprend ses bouffées de chaleur

29

Golden State retourne à la chasse aux Cavs

22

Le "Ghetto blaster" UsFullLab #1

18

Black Hole Seum

16

Quiz Beyoncé Knowles ? #1

15

Le train est arrivé, Cooper s'en est chargé !

12

Même rengaine pour les Capitals

09

Lebron James a choisi la France

avril
20

Chine vs USA : Trump, tigre de papier ?

14

Donald Trump et le Vatican : incertitudes et différends

mars
12

Bientôt les playoffs !

06

Querrey redonne un léger sourire à sa patrie

février
27

Sacré baptême du feu pour Môssieur McCourt

07

A night to remember Mister Brady

05

Alex Morgan, une icône du foot féminin à Lyon

05

Immigration et criminalité: les Etats-Unis vont droit dans le mur

02

Quiz Mc's du hip hop #1

janvier
21

Road to the Superbowl #4: Houston, ils arrivent

19

"Alleycat" cet EP qui a du chien

19

Rencontre avec la photographe Dana Washington

13

Road to the Superbowl #3

12

La course au MVP

10

Quiz "Divas" ou presque #1

07

Road to the 51st Superbowl #2

04

"James Brown on the T.A.M.I Show ! "

2016
décembre
30

Obama : le jour d'après

30

Woods : après les bougies, le charbon !

09

Numz ouvre le bal

08

NBA #Week 6 : embouteillages à l'Est

07

Breakfast à la Française

06

Road to the 51st Super Bowl

02

Carolina Panthers : Pour réchauffer les cœurs

01

Cam Newton : Le Superman de la NFL

01

Charlotte Hornets : Il est l’heure de s’envoler

novembre
24

Quiz "Acteurs d'Hollywood" #1

22

NBA #Week 4 : Les cadors s'envolent

22

Ignacio Piatti : une star sur le tard

21

Muerte a Los Pixies !

20

Quiz "Michael Jackson" #1

18

Road trip entre Montréal & Toronto

16

NBA #Week 3 : Les fossés se creusent

14

"The Shins" enclenchent le 5e

09

Donald Trump vainqueur, le populisme au pouvoir

09

Un bon coup de batte

08

NBA #Week2 : du diesel dans certains moteurs ...

07

Mitchell a osé le Choco-wine

06

Trump / Clinton : démocratie, es-tu là ?

04

Par ici la monnaie !

01

"Une culture avant tout"

01

NBA #Week1 : Fallait vraiment pas être en retard !

octobre
31

Le clown "ricain" a le blues

29

Quiz "Tom Hanks"

27

An 53 après MJ : pourquoi il n'en restera qu'un !

27

La plus new-yorkaise des Californiennes

25

NBA : la playlist de la rentrée #1

23

Lillard lance sa saison avec The Letter O

20

Quiz Malcolm #1

19

Esperanza S, Emily D, peu importe !

19

Ce clin d'oeil au retrogaming

18

Kaepernick ou la reprise de la lutte

17

Ce jour où Coyote a presque obtenu gain de cause

14

Abdul-Jabbar ne doit rien au hasard

13

Matthews dans la légende en un seul match !

12

TAKE FIVE : le standard qui a failli passer à la trappe

11

"Hoops", I did it again !

10

"Five Guys" faudra repasser !

09

Pas touche à l'oseille du Grand-Père !

07

Quiz "Présidents des Etats-Unis" #1

07

Big Mac + Hip Hop = Flop

06

El Guaje poursuit son Eldorado

06

Minnie l'ange des 70's

05

Hope Solo garde espoir

04

Derniers presque Premiers

03

La voie "rock" du Sting

03

Et au final, c'est le pop-corn qui gagne

03

Horry : "Olajuwon le meilleur de tous"

01

Asur mélange volontairement ses pinceaux

01

BLACK LEGEND : les accords Blum-Byrnes

01

Nyne à la recherche du temps perdu

septembre
25

Coltrane/Davis : de l'eau dans le jazz

23

Des studios au terrain !

16

Ils causent aussi "ballon" ces Québécois

13

"Nola" les emballe tous !

09

Serena a dépassé le « Maître »

08

L'Académie des 9

07

Ils sont le "jazz" - Episode 1

05

Kaepernick a crevé l'abcès

août
29

Happy Kobe Bryant Day

21

Quiz Tony Parker

21
Featured Image Placeholder

Merci TP !

16

FOOD PORN : l'intouchable Cronut d'Ansel

juillet
31

Vers une MLS à la sauce « Big Brother » ?

16

Quiz Mc Donalds

juin
13

Crosby a remis la main sur son Précieux

13

Quiz - Géographie des Etats-Unis

mai
23

Obama deux mandats, deux visages

23

Charles Barkley attend toujours son heure