La voie « rock » du Sting

Ghettoblaster

03 Oct 2016 - par Médo

La voie « rock » du Sting

Ghettoblaster

03 Oct 2016 - by Médo

picto-ghetto-blaster

« Plus rock que jamais ! », c’est ainsi que le Britannique Sting a contextualisé le nouvel album qu’il vient tout juste de sortir du four : From 57th & 9th, enregistré à New York City. Depuis qu’il a quitté The Police fin 1984, plus tenté par une expérience solo, le bassiste-chanteur avait délaissé ce courant musical, qui lui fut pourtant si cher à ses débuts, même s’il s’était initialement distingué grâce au jazz dans les années 70.  Le voici de retour avec de quoi nous faire hocher la tête et réfléchir un poil. 

Tandis qu’il sillonnait cet été tout le continent nord-américain, participant à la tournée : Peter & Sting Tour 2016 en compagnie de son camarade Peter Gabriel, Sting a eu le temps de s’exprimer et ainsi, de se confier à propos de ses projets les plus concrets. Toujours aussi investi dans diverses œuvres humanitaires avec son épouse Trudie Styler (Il est Co-fondateur de Rainforest Foundation, membre d’Amnesty International), Sting s’interroge chaque jour sur ce monde qui se détériore. Très affecté par les récentes disparitions de ses amis du milieu David Bowie et Lemmy Kilmister de Motorhead notamment, l’empathique Gordon Sumner (de son vrai nom) expliquait pourquoi il a ressenti le besoin naturel de s’enfermer en studio, trois ans depuis sa dernière signature « The last ship ». La ballade sombre intitulée « 50.000 », a été écrite suite à la mort tragique d’un autre monstre sacré : son camarade Prince, alias le Kid de Minneapolis, qu’il n’a manqué d’honorer à sa manière.

L’Englishman in Manhattan

C’est à New York et comme son nom l’indique, plus précisément à l’intersection de la 57e et de la 9e rue, qu’il a décidé de poser ses guêtres le temps d’enregistrer quelques pistes. Pour cela, il a fait appel aux dynamiques jeunots des Last Bandoleros de San Antonio (Texas) : le guitariste Jerry Fuentes et le bassiste Diego Navaira ont rejoint les habituels acolytes du natif de Newcastle : l’Argentin Dominic Miller (guitare), sans oublier Vinnie Colaiuta, batteur de Franck Zappa sur le mythique album « Joe’s Garage ».

Prévu pour le 11 novembre chez A&M Records, quelques jours après son 65e anniversaire, « 57th & 9th » n’aura pas la prétention d’être un album jovial. Pas de « Soul Cake » en famille auprès du feu cette fois, il sera davantage question de phénomènes de société actuels. Le réchauffement climatique bien entendu, avec le titre « One fine day », l’immigration massive en Europe « Inshallah », sans oublier le Brexit, qui concerne directement celui qui a opté pour la sédentarité aux États-Unis depuis un certain temps :

 »

Forcez--vous, c'est pour la photo !

Forcez-vous, c’est pour la photo !

« Je suis encore dans une sorte de dépression depuis que la Grande-Bretagne s’est décidée à sortir de l’Europe pour de mauvaises raisons. Au moins là où je réside, il existe un programme sur la question du changement climatique. »
(Sting dans Rolling Stone, juillet 2016)

RTL 2 aime ça

Son père voulait qu’il soit notable, alors il a joué l’instituteur dans les écoles du nord du pays, suffisamment pour se rendre compte qu’il n’était pas fait pour ce métier de transmission. Il a finalement écouté sa mère musicienne, jusqu’à en devenir contrebassiste avec les Jazz Exit. Puis avec l’Américain Stewart Copeland (batterie) et le Français Henry Padovani, il s’est laissé convaincre par une expérience plus sérieuse, encadrée par le frère du batteur. Il aurait dû y avoir davantage de punk dans la musique de The Police, elle s’estompera rapido sitôt l’arrivée de son compatriote britannique Andy Summers à la gratte finalisée, laissant Padovani sur le carreau et le grabuge sur la touche un temps soit peu.

Car finalement, c’est une touche édulcorée assez novatrice qui va s’imposer dès les premiers notes, propulsant ces musiciens ambitieux vers une autre dimension, loin du Royaume-Uni où il fait parfois bon de déserter (surtout à l’époque!). The Police et ses innombrables morceaux à la musique soit pop, soit reggae, soit rock, chantés par ce blond peroxydé à la voix criarde. Chaque album contient ses hymnes composés par la plume inspirée de son leader vocal, les clips sont souvent très mégalo, mais bon que dire ? Le groupe a généré la vente de plus de 100 millions d’albums, sur une période de sept ans d’activité, de quoi se la couler douce en sirotant du jus de papaye. Sur la fin par contre, le trio Copeland-Summers-Sting, était prêt à s’éventrer pour X ou Y raison, rendant le quotidien de chacun insupportable. La séparation interviendra fatalement quelques mois après la sortie de « Synchronicity », tandis que ce cinquième disque en studio cartonne à son tour. Il fût même le seul à détrôner l’intouchable « Thriller » de Michael Jackson, sur l’année 1984 !

the police 2 synchro

Le réveil rock du « Bourdon »

Plus d’une vingtaine d’années plus tard, les trois membres assagis ont décidé de se réconcilier à l’occasion de quelques ultimes tournées à partir de 2007. Entre temps, Sting en a profité pour multiplier les rôles au cinéma, l’une de ses autres passions, tout en restant un chanteur opportuniste. L’homme qui réfléchit l’hiver et qui agit l’été, a continué à se la jouer « bon samaritain », inscrivant quelques autre tubes planétaires (Englishman in New York, Russians…), collaborant aussi avec de nombreux artistes d’horizons divers et variés. Il n’a pas cherché à s’épuiser sur sa Fender, explorant davantage la musique baroque et exotique. Fini le temps de sa trentaine où il se la donnait devant les étudiants d’Hatfield (1979) ou ceux de Gateshead (1981), exemples parmi tant d’autres où sa dépense d’énergie affolait les disjoncteurs et faisait rugir de plaisir un public voué à la cause du destin de cette « Roxane », titre phare retraçant l’histoire des prostituées d’un quartier de Paris.

La sagesse a désormais pris le pas sur le reste, la nostalgie s’y est jointe saison après saison. En 2013 dans « The Last Ship » le gentleman évoquait son enfance à Wallsend, à proximité des chantiers navals et des tourments locaux. A présent, il ouvre son immense cœur à ses chers confrères de la scène, aujourd’hui si loin d’un avenir en lequel il ne croît plus vraiment. On attend donc la prochaine constellation de piqûres du « Sting » (le dard en Anglais) avec impatience, et pourvu qu’elle soit bien douloureuse pour nos tympans ! Deux premiers morceaux ont fuité et ils ressemblent fort à quelque chose qui ne nous est pas étranger. Après 50,000 ci dessus, voici : « I can’t stop thinking about you », plus destiné à devenir une ritournelle des ondes FM. Quoi de plus surprenant ?

(sources: Rolling Stone)

(Crédits photos : Nypost.com)

Le cadeau US-FULL : cet unplugged bien rare

Et au final, c'est le pop-corn qui gagne

Derniers presque Premiers

Bercé par la culture nord-américaine depuis sa tendre enfance, Mehdi a longtemps été journaliste sportif en France et à proximité. Il reste également, un grand passionné de jazz et d'histoire de la musique.
2018
avril
05

Au fil des algorithmes #2

01

Devine qui vient "diner" ?

mars
16

Un soupçon de Louisiane à Toulouse

13

Du Brautigan à toutes les sauces

08

Au fil des algorithmes #1

05

Qui es tu Judah Roger ?

février
25

De l'or dans les crosses

14

Aux 4 coins du Déli Drop

05

Les Aigles ne voleront plus jamais avec les pigeons

janvier
26

Fanny sous le Grammy

21

Les "Kangourous" de la NBA

11

Le Buffalo Bide !

08

The Strokes y sont allés fort d'entrée

2017
novembre
19

Clermont-Ferrand fête la 30e de Jazz en Tête

02

Nicola Jokic, la « Pépite » de Denver

octobre
19

Del Bello nous donne son "hockey"

14

Quelle Bérézina pour les USA !

09

NBA : des Français à tous les étages

septembre
26

Kareem Hunt , nouveau "Chef" de Kansas

10

Sample Time : Quand le Hip-Hop pilla James Brown

juillet
23

Olafur Eliasson fait le MAC

19

Dédé la menace n'a plus peur de personne

12

Tom Tom Club, ou le coup de génie d’une moitié de Talking Heads !

04

50 années d'absence

03

Catch à l'Est

juin
13

Ils en ont plein le dos

06

Le Ghetto Blaster « Us Full Lab » #2

05

Quiz Michael Jordan, ce businessman #1

mai
30

La NASA reprend ses bouffées de chaleur

29

Golden State retourne à la chasse aux Cavs

22

Le "Ghetto blaster" UsFullLab #1

18

Black Hole Seum

16

Quiz Beyoncé Knowles ? #1

15

Le train est arrivé, Cooper s'en est chargé !

12

Même rengaine pour les Capitals

09

Lebron James a choisi la France

avril
20

Chine vs USA : Trump, tigre de papier ?

14

Donald Trump et le Vatican : incertitudes et différends

mars
12

Bientôt les playoffs !

06

Querrey redonne un léger sourire à sa patrie

février
27

Sacré baptême du feu pour Môssieur McCourt

07

A night to remember Mister Brady

05

Alex Morgan, une icône du foot féminin à Lyon

05

Immigration et criminalité: les Etats-Unis vont droit dans le mur

02

Quiz Mc's du hip hop #1

janvier
21

Road to the Superbowl #4: Houston, ils arrivent

19

"Alleycat" cet EP qui a du chien

19

Rencontre avec la photographe Dana Washington

13

Road to the Superbowl #3

12

La course au MVP

10

Quiz "Divas" ou presque #1

07

Road to the 51st Superbowl #2

04

"James Brown on the T.A.M.I Show ! "

2016
décembre
30

Obama : le jour d'après

30

Woods : après les bougies, le charbon !

09

Numz ouvre le bal

08

NBA #Week 6 : embouteillages à l'Est

07

Breakfast à la Française

06

Road to the 51st Super Bowl

02

Carolina Panthers : Pour réchauffer les cœurs

01

Cam Newton : Le Superman de la NFL

01

Charlotte Hornets : Il est l’heure de s’envoler

novembre
24

Quiz "Acteurs d'Hollywood" #1

22

NBA #Week 4 : Les cadors s'envolent

22

Ignacio Piatti : une star sur le tard

21

Muerte a Los Pixies !

20

Quiz "Michael Jackson" #1

18

Road trip entre Montréal & Toronto

16

NBA #Week 3 : Les fossés se creusent

14

"The Shins" enclenchent le 5e

09

Donald Trump vainqueur, le populisme au pouvoir

09

Un bon coup de batte

08

NBA #Week2 : du diesel dans certains moteurs ...

07

Mitchell a osé le Choco-wine

06

Trump / Clinton : démocratie, es-tu là ?

04

Par ici la monnaie !

01

"Une culture avant tout"

01

NBA #Week1 : Fallait vraiment pas être en retard !

octobre
31

Le clown "ricain" a le blues

29

Quiz "Tom Hanks"

27

An 53 après MJ : pourquoi il n'en restera qu'un !

27

La plus new-yorkaise des Californiennes

25

NBA : la playlist de la rentrée #1

23

Lillard lance sa saison avec The Letter O

20

Quiz Malcolm #1

19

Esperanza S, Emily D, peu importe !

19

Ce clin d'oeil au retrogaming

18

Kaepernick ou la reprise de la lutte

17

Ce jour où Coyote a presque obtenu gain de cause

14

Abdul-Jabbar ne doit rien au hasard

13

Matthews dans la légende en un seul match !

12

TAKE FIVE : le standard qui a failli passer à la trappe

11

"Hoops", I did it again !

10

"Five Guys" faudra repasser !

09

Pas touche à l'oseille du Grand-Père !

07

Quiz "Présidents des Etats-Unis" #1

07

Big Mac + Hip Hop = Flop

06

El Guaje poursuit son Eldorado

06

Minnie l'ange des 70's

05

Hope Solo garde espoir

04

Derniers presque Premiers

03

La voie "rock" du Sting

03

Et au final, c'est le pop-corn qui gagne

03

Horry : "Olajuwon le meilleur de tous"

01

Asur mélange volontairement ses pinceaux

01

BLACK LEGEND : les accords Blum-Byrnes

01

Nyne à la recherche du temps perdu

septembre
25

Coltrane/Davis : de l'eau dans le jazz

23

Des studios au terrain !

16

Ils causent aussi "ballon" ces Québécois

13

"Nola" les emballe tous !

09

Serena a dépassé le « Maître »

08

L'Académie des 9

07

Ils sont le "jazz" - Episode 1

05

Kaepernick a crevé l'abcès

août
29

Happy Kobe Bryant Day

21

Quiz Tony Parker

21
Featured Image Placeholder

Merci TP !

16

FOOD PORN : l'intouchable Cronut d'Ansel

juillet
31

Vers une MLS à la sauce « Big Brother » ?

16

Quiz Mc Donalds

juin
13

Crosby a remis la main sur son Précieux

13

Quiz - Géographie des Etats-Unis

mai
23

Obama deux mandats, deux visages

23

Charles Barkley attend toujours son heure