« Alleycat » cet EP qui a du chien

Hard bop is back

19 Jan 2017 - par Médo

« Alleycat » cet EP qui a du chien

Hard bop is back

19 Jan 2017 - by Médo

picto-frenchies

L’année 2017 démarre « tambour battant» pour le batteur jazz Raphaël Chevalier Duflot, avec la sortie d’ « Alleycat  » en compagnie de son quintet. Toujours aussi sensible à l’idée de replonger ses auditeurs vers le bop de la période 50-60, » le Frenchie » se nourrit également de musique moderne, explorant divers répertoires pour mieux s’inspirer.

"Alleycat", dont la sortie est prévue le 26 janvier

« Alleycat », dont la sortie est prévue le 26 janvier

Us-full.com est parti à la rencontre de Raphaël Chevalier Duflot, un musicien gentil comme tout, doté entre autres d’un sacré talent pour la section rythmique. Derrière ses grosses lunettes, ce personnage haut en couleurs, a pris son destin en mains et signe un nouvel enregistrement en cette rentrée 2017. Accompagné par ses plus fidèles destriers, le batteur a mis un maximum d’atouts de son côté pour ne pas passer inapercu dans un monde où il est bien difficile de se faire une renommée, surtout en France. Dans Alleycat, il y a des reprises mais aussi quelques compositions soigneusement dédicacées. Raphaël nous en dit davantage, le tout sans baguettes… 

Parlons un peu de ce projet « Alleycat ». A quoi ce terme fait-il allusion ?

Alleycat signifie « chat de gouttière » et « cat » désigne un musicien de jazz en argot. Alleycat évoque également une course de vélo sauvage en ville, dont je suis un un adepte. Au quotidien, je me déplace constamment avec mon vélo. Je pédale près de 10000 kilomètres par an ! Tout cela explique pourquoi ce nom.

Depuis combien de temps vous trottait-il dans la tête ?

Ce projet nous l’avons créé a deux avec Arnaud Desprez (saxophoniste du quintet). Cela s’est fait plutôt naturellement. Nous étions en colocation à l’époque mais nous n’avions pas de groupe ensemble. Chacun faisait du son de son côté. Après plusieurs discussions sur la musique ainsi que sur nos envies de monter un répertoire dans cette esthétique Hard bop, cela m’a donné l’impulsion pour faire notre première démo de 4 titres fin 2013. Ensuite je suis allé dans la discothèque d’Arnaud pour chercher de nouveaux morceaux, découvrir des versions et une fois le répertoire choisi il se chargeait de la correction de mes relevés (…)

Jusqu’ici nous sommes d’accord sur la musique que nous jouons, ce sont des amis de longue date et même si chacun joue dans des projets musicaux vraiment différents, nous nous comprenons bien ! Ce sont des musiciens à l’écoute, c’est bien là l’essentiel.

Pourrais-tu me présenter le projet en détails ? Me parler du choix des reprises & de l’origine des compos ?

Le Raphaël Chevalier Duflot -ReBop- Quintet c’est une formation où nous jouons essentiellement un répertoire jazz fin 50 début 60 et quelques compositions. J’ai choisi un quintet car c’était une configuration très répandue à l’époque et donc bien adaptée au répertoire que nous jouons. Pour les différentes voies des soufflants (NDLR : des cuivres) par exemple, cela donne plus de dynamique. La différence marquante avec le « Rebop », est que nous avons deux saxophones (alto et ténor), alors que la tendance de l’époque était plutôt sax/trompette. Mais Gabriel Levasseur nous a rejoint à la trompette sur l’album que nous venons d’enregistrer afin de rajouter une autre couleur et d’autres sonorités (…)

Aussi, ce projet retrace avant tout une belle histoire d’amitié comme je le disais juste avant, une complicité exprimée sur scène par le plaisir de jouer ensemble. En concert nous sommes tous en costume, afin que le visuel colle avec l’audio et pour que l’auditeur se plonge dans l’esprit des clubs des années 60 ! Pour ce premier enregistrement, nous avons les compositions d’Arnaud. « Piece for Bob » est un hommage à son professeur de sax Bob Mover (disciple de Phil Woods) qu’il a eu à New-York. Concernant « #34Blues », je dirai que c’est une sorte d’allégorie de l’excitation qui règne dans la rue de Lappe à Paris, où il a séjourné quelques mois !

Une affection pour un thème d’Alleycat en particulier ? Y en a t’il un qui est à l’origine d’une anecdote quelconque ?

Je n’ai pas de préférence, je suis vraiment content de ce que nous avons accompli en une seule journée d‘enregistrement. Ce n’est que le début pour ce projet et il y a bien sûr, toujours des choses que tu voudrais améliorer, mais c’est pour ça aussi que tu travailles ton instrument afin de te dépasser, d’aller chercher plus loin. Une fois que tu as atteint ton objectif, un nouveau s’offre à toi ! C’est sans fin ! Tu t’enrichis chaque jour c’est ça qui est super ! Pour l’anecdote, toutes les prises ont été faites d’une traite, sauf pour « Weirdo » où nous avons refait le thème de fin, sinon pour les autres il n’y a pas de montage.

A l’échelle personnelle, que représente cet enregistrement pour toi ? Est-ce un pas de plus vers une carrière exclusivement dédiée au jazz ?

L’enregistrement à été une grosse étape de franchie. Me lancer dans l’aventure de l’enregistrement m’a beaucoup appris sur la gestion « humaine » (rires) ! Donner des directives n’a pas toujours été mon point fort, mais les musiciens avec qui j’ai travaillé, mon frère en ingénieur du son, Pierrot de Drumservice ont été très à l’écoute. Ils ont fait un super boulot, ce qui m’a permis d’être à l’aise et d’approcher la session d’enregistrement plutôt relax ! Ensuite j’ai confié le mixage et le mastering à Nicolas Charlier qui a su retranscrire le son naturel que je souhaitais.

Étant en total indépendant, je suis vraiment content d’avoir eu un entourage bienveillant. Cela aide beaucoup pour toutes les étapes qui suivent ! Je ne sais pas si cet enregistrement est un pas de plus vers une carrière exclusivement dédiée au jazz, mais ce qui est sûr, c’est que je consacre beaucoup de temps pour le ReBop Quintet ! Je suis sur différents projets en parallèle et j’aime diversifier l’approche de l’instrument. Cela me permet d’enrichir mon vocabulaire et de découvrir des univers différents. Par exemple, je travaille depuis 2 ans avec « Al Cantara » qui me permet de jouer un répertoire du 15eme siècle, oscillant entre un répertoire des balkans et arabo-andalou et tout ça au tambour !

Qui sont les batteurs qui, à travers l’histoire, ont eu une influence sur ton jeu ?

Il y en a tellement !!! J’écoute beaucoup de musique donc j’ai des préférences dans différentes esthétiques… Pour le jazz, je suis un grand fan de Brian Blade (qui ne l’est pas ?). Son jeu dans les nuances est incroyable et son projet « The fellowship » transmet bien cette sensibilité. Eric Harland, que j’ai beaucoup écouté surtout sur le « Live at the village Vanguard » de Kurt Rosenwinkel. Il y a Philly « Joe » Jones, avec qui j’ai beaucoup appris en l’écoutant. Il est sur une multitude de disques et a vraiment enregistré avec tout le monde !!! Forcement, Elvin Jones avec sa frappe et son énergie sans fin. Art Blakey qui a su diriger pendant 30/40 ans son groupe et offrir ce son unique. Je ne citerai qu’eux pour t’épargner la liste sans fin (rires). Pour t’en donner d’autres que des musiciens de jazz, je suis un grand fan de Matt Cameron que j’avais découvert dans Pearl Jam ou encore Dave Grohl batteur mythique de Nirvana. Il y a aussi John Bonham batteur de Led Zeppellin que j’ai beaucoup, beaucoup écouté quand j’étais gamin !

Tes débuts dans la batterie, c’était plutôt en mode Whiplash de Damien Chazelle ? Ou plutôt en mode cool ?

Haaaa !!!! Non surtout pas Whiplash ! J’ai détesté ce film, je l’ai trouvé totalement en dehors de la réalité !!! J’ai démarré la batterie à 10/11 ans dans la campagne gersoise et c’est mon père qui m’amenait aux cours de batterie « à la ville » ! Je crois que mon premier concert était dans une église, j’accompagnais un groupe d’accordéons, je ne devais pas avoir 2 ans de batterie et je n’ai pas vraiment souvenir du concert. Pour l’anecdote, à la fin du concert en rangeant la batterie dans le coffre de voiture, mon père avait explosé la vitre arrière avec la grosse caisse. Avec le recul je trouve ça très drôle !! Pour revenir sur mon parcours, le collège de Marciac a été un super boost, cela m’a permis de jouer un peu partout, de rencontrer des musiciens et de me donner cette envie de continuer dans cette voie là !

Au delà de leur talent musical, es-tu fasciné par les petites histoires qui entourent généralement les musiciens ?

Passionné non, mais j’aime bien découvrir quelques anecdotes sur leurs aventures ! Sex, Drug & Jazz !!! Il y en a de vraiment croustillantes, c’est passionnant de les entendre, car c’est parfois romancé et tu ne sais pas toujours différencier le vrai du faux ! En tout cas ça permet de situer la musique dans son époque et de voir comment elle a évolué ! De ce que je sais, en général les gars n’ont pas connu des vies faciles. Armstrong était un enfant de La Nouvelle-Orléans avec la pauvreté et la ségrégation que ça implique, Charlie Parker était devenu accro à l’héroïne à 17ans, Monk a été interdit de jouer dans les clubs de New York pendant 6 ans, bref des aventures pas toujours non plus réjouissantes. Certains étaient aussi un peu des gangsters, Miles Davis et Charles Mingus ont été des proxénètes à une période…ce n’est pas rien !!

Pas ce ça chez toi rassure nous ? C’est quoi d’ailleurs, une vie de musicien en 2017 ? Le jazz, ça paie ?

La vie de musicien, du moins la mienne, c’est avant tout se faire un planning afin de préparer la semaine à venir, sinon je suis trop désordonné ! Je me mets des créneaux pour démarcher le –ReBop- Quintet auprès des festivals et des salles, des créneaux pour bosser la batterie solo, pour des sessions avec d’autres musiciens… T’es tout seul, tu n’as personne pour te dire « Il faut que tu sois là de 8h à 17h au taf’ » donc il faut beaucoup de volonté, des objectifs, des projets, une passion pour que tu puisses faire vivre l’envie d’être musicien. En tout cas c’est comme ça que je le vois ! Pour le moment le jazz ça ne paye pas vraiment pour moi, mais mon projet est nouveau et il est plein de ressources.

Le futur du quintet en 2017 ? Où avez vous prévu de jouer ? Des dates à l’étranger sont elle envisageables ?

En 2017 c’est surtout la sortie de l’album qui reste la priorité. On fait la première date à Paris au 45° Jazz Club, un endroit qui nous accueille pour la deuxième fois. C’est le 26 janvier avec toute l‘équipe, on sera donc 6 sur scène pour jouer le répertoire de l’album et des nouveaux morceaux. Après on part début Mars pour une tournée dans le sud-ouest, c’est un retour aux sources pour moi, car on fait 2 dates dans la ville de mes tous premiers débuts ! On retournerait bien jouer en Belgique, la dernière fois c’était au festival de Gouvy où nous avons été très bien accueillis, avec un public qui avait été très réceptif, c’était une expérience super !

Sans transition, quels sont tes trois morceaux préférés du moment ?

Je viens de découvrir un rappeur qui s’appelle Lil Dicky avec des paroles drôles et plutôt sarcastiques, je te conseille le morceau « ex-boyfriend », tu vas te marrer ! « Conrod » de Julien Lourau que je viens de réécouter, après toute ces années c’est toujours aussi bon, tout comme l’album entier d’ailleurs ! Pour finir je dirai « Our Delight » sur l’album de Cannonball Adderley : Sharpshooters, un swing d’enfer et un solo de Jimmy Cobb magnifique !

Question difficile : En terme de jazz, quels sont tes trois standards préférés ?

« Bewitched », c’est une chanson d’amour que j’apprécie tout particulièrement lorsque c’est Nancy Wilson qui la chante! « All or Nothing at all », c’est aussi une chanson d’amour…mais je l’ai découvert en écoutant l’album « East Coast love affair » de Kurt Rosenwinkel (avec Jorge Rossy et Avishai Cohen). Un régal à jouer !! Sinon un petit Miles Davis : « Four » bien rythmique, parfait pour la batterie !

« ALLEYCAT » du Raphaël Chevalier –Rebop- Quintet : sortie officielle le 26 janvier 

en écoute sur le lien suivant : https://soundcloud.com/rchevalierduflot/sets/raphael-chevalier-duflot-rebop

Raphaël Chevalier-Duflot (Batterie)

Arnaud Desprez (Saxophone ténor)

Benoit Berthe (Saxophone alto)

Emmanuel Forster (Contrebasse)

Jean Kapsa (Piano)

Gabriel Levasseur (Trompette)

https://raphaelchevalierduflot.wordpress.com/

(Sources : www.us-full.com)

Rencontre avec la photographe Dana Washington

Road to the Superbowl #4: Houston, ils arrivent

Bercé par la culture nord-américaine depuis sa tendre enfance, Mehdi a longtemps été journaliste sportif en France et à proximité. Il reste également, un grand passionné de jazz et d'histoire de la musique.
2018
avril
05

Au fil des algorithmes #2

01

Devine qui vient "diner" ?

mars
16

Un soupçon de Louisiane à Toulouse

13

Du Brautigan à toutes les sauces

08

Au fil des algorithmes #1

05

Qui es tu Judah Roger ?

février
25

De l'or dans les crosses

14

Aux 4 coins du Déli Drop

05

Les Aigles ne voleront plus jamais avec les pigeons

janvier
26

Fanny sous le Grammy

21

Les "Kangourous" de la NBA

11

Le Buffalo Bide !

08

The Strokes y sont allés fort d'entrée

2017
novembre
19

Clermont-Ferrand fête la 30e de Jazz en Tête

02

Nicola Jokic, la « Pépite » de Denver

octobre
19

Del Bello nous donne son "hockey"

14

Quelle Bérézina pour les USA !

09

NBA : des Français à tous les étages

septembre
26

Kareem Hunt , nouveau "Chef" de Kansas

10

Sample Time : Quand le Hip-Hop pilla James Brown

juillet
23

Olafur Eliasson fait le MAC

19

Dédé la menace n'a plus peur de personne

12

Tom Tom Club, ou le coup de génie d’une moitié de Talking Heads !

04

50 années d'absence

03

Catch à l'Est

juin
13

Ils en ont plein le dos

06

Le Ghetto Blaster « Us Full Lab » #2

05

Quiz Michael Jordan, ce businessman #1

mai
30

La NASA reprend ses bouffées de chaleur

29

Golden State retourne à la chasse aux Cavs

22

Le "Ghetto blaster" UsFullLab #1

18

Black Hole Seum

16

Quiz Beyoncé Knowles ? #1

15

Le train est arrivé, Cooper s'en est chargé !

12

Même rengaine pour les Capitals

09

Lebron James a choisi la France

avril
20

Chine vs USA : Trump, tigre de papier ?

14

Donald Trump et le Vatican : incertitudes et différends

mars
12

Bientôt les playoffs !

06

Querrey redonne un léger sourire à sa patrie

février
27

Sacré baptême du feu pour Môssieur McCourt

07

A night to remember Mister Brady

05

Alex Morgan, une icône du foot féminin à Lyon

05

Immigration et criminalité: les Etats-Unis vont droit dans le mur

02

Quiz Mc's du hip hop #1

janvier
21

Road to the Superbowl #4: Houston, ils arrivent

19

"Alleycat" cet EP qui a du chien

19

Rencontre avec la photographe Dana Washington

13

Road to the Superbowl #3

12

La course au MVP

10

Quiz "Divas" ou presque #1

07

Road to the 51st Superbowl #2

04

"James Brown on the T.A.M.I Show ! "

2016
décembre
30

Obama : le jour d'après

30

Woods : après les bougies, le charbon !

09

Numz ouvre le bal

08

NBA #Week 6 : embouteillages à l'Est

07

Breakfast à la Française

06

Road to the 51st Super Bowl

02

Carolina Panthers : Pour réchauffer les cœurs

01

Cam Newton : Le Superman de la NFL

01

Charlotte Hornets : Il est l’heure de s’envoler

novembre
24

Quiz "Acteurs d'Hollywood" #1

22

NBA #Week 4 : Les cadors s'envolent

22

Ignacio Piatti : une star sur le tard

21

Muerte a Los Pixies !

20

Quiz "Michael Jackson" #1

18

Road trip entre Montréal & Toronto

16

NBA #Week 3 : Les fossés se creusent

14

"The Shins" enclenchent le 5e

09

Donald Trump vainqueur, le populisme au pouvoir

09

Un bon coup de batte

08

NBA #Week2 : du diesel dans certains moteurs ...

07

Mitchell a osé le Choco-wine

06

Trump / Clinton : démocratie, es-tu là ?

04

Par ici la monnaie !

01

"Une culture avant tout"

01

NBA #Week1 : Fallait vraiment pas être en retard !

octobre
31

Le clown "ricain" a le blues

29

Quiz "Tom Hanks"

27

An 53 après MJ : pourquoi il n'en restera qu'un !

27

La plus new-yorkaise des Californiennes

25

NBA : la playlist de la rentrée #1

23

Lillard lance sa saison avec The Letter O

20

Quiz Malcolm #1

19

Esperanza S, Emily D, peu importe !

19

Ce clin d'oeil au retrogaming

18

Kaepernick ou la reprise de la lutte

17

Ce jour où Coyote a presque obtenu gain de cause

14

Abdul-Jabbar ne doit rien au hasard

13

Matthews dans la légende en un seul match !

12

TAKE FIVE : le standard qui a failli passer à la trappe

11

"Hoops", I did it again !

10

"Five Guys" faudra repasser !

09

Pas touche à l'oseille du Grand-Père !

07

Quiz "Présidents des Etats-Unis" #1

07

Big Mac + Hip Hop = Flop

06

El Guaje poursuit son Eldorado

06

Minnie l'ange des 70's

05

Hope Solo garde espoir

04

Derniers presque Premiers

03

La voie "rock" du Sting

03

Et au final, c'est le pop-corn qui gagne

03

Horry : "Olajuwon le meilleur de tous"

01

Asur mélange volontairement ses pinceaux

01

BLACK LEGEND : les accords Blum-Byrnes

01

Nyne à la recherche du temps perdu

septembre
25

Coltrane/Davis : de l'eau dans le jazz

23

Des studios au terrain !

16

Ils causent aussi "ballon" ces Québécois

13

"Nola" les emballe tous !

09

Serena a dépassé le « Maître »

08

L'Académie des 9

07

Ils sont le "jazz" - Episode 1

05

Kaepernick a crevé l'abcès

août
29

Happy Kobe Bryant Day

21

Quiz Tony Parker

21
Featured Image Placeholder

Merci TP !

16

FOOD PORN : l'intouchable Cronut d'Ansel

juillet
31

Vers une MLS à la sauce « Big Brother » ?

16

Quiz Mc Donalds

juin
13

Crosby a remis la main sur son Précieux

13

Quiz - Géographie des Etats-Unis

mai
23

Obama deux mandats, deux visages

23

Charles Barkley attend toujours son heure