Rencontre avec la photographe Dana Washington

Point of view

19 Jan 2017 - par Marguerite

Rencontre avec la photographe Dana Washington

Point of view

19 Jan 2017 - by Marguerite

picto-man-vs-machine

Dana Washington est l’auteure de bon nombre de couvertures et de portraits de musiciens dans LA Record Magazine. Elle a organisé sa première exposition à Los Angeles en septembre 2016 et certains clichés sont vendus comme des petits pains. Bravo aux investisseurs qui ont misé sur cette artiste en devenir avant qu’elle ne soit connue du monde entier en tant que véritable rockstar.

J’ai découvert Dana Washington en tant que photographe voici quelques années grâce à Kasey, contributeur à LA STEREO, à travers sa toute première série de photos, « Awa », exposée dans Tumblr et centrée sur les gens de couleur. C’est finalement mon copain Versis, qui a beaucoup collaboré avec elle lors de son dernier projet copaesthetic, qui me l’a fait rencontrer en automne dernier.

DW1

D’où vient ta vocation de photographe, et plus particulièrement de portraitiste ?

De Blogspots et Tumblrs (2009), et d’avoir vu partout des photos floues ou granuleuses. Je n’avais plus envie de chanter, ni de faire du rap – pour être franche je ne chantais pas si bien que ça – alors je me suis acheté un 35mm pour vingt dollars, comme complément d’activité (2010). J’ai ensuite connu le photographe B+ (2011), qui faisait des portraits de Lauryn Hill, J Dilla, Goodie Mob, travaillait au Brésil. Je me suis d’abord dit « Mais c’est qui ce blanc qui photographie les teintes de peau Noire comme ça ? » J’en ris aujourd’hui de tant d’ignorance, mais c’est son travail et sa manière de traiter les tonalités de peau qui m’ont donné le goût du portrait photographique.

Quel est le thème de l’exposition ; tu as utilisé quel appareil ?

Absorption; to: Do, une célébration de la Négritude, la liberté, la féminité explore l’identité et la religion. J’avais inscrit les mots “absorption; to do” dans mon téléphone le 12/02/2013, mais ça ne prend tout son sens qu’aujourd’hui. Sont exposées trois années de travail, résultant de trois ans passés à absorber les choses. J’y ai laissé tout mon argent mais j’ai gagné de l’amour, du soutien, j’ai éliminé le superflu, j’ai été témoin de deuils Noirs, de joies Noires… j’ai créé pour guérir.

Mon équipement n’a rien d’extraordinaire, mais je fais avec et essaie d’en tirer la meilleure partie tous les jours. Un Canon Rebel t5i, un vieil éclairage de studio de récupération et un appareil Mamiya RZ67 Pro II de format moyen.

Est-ce que tu peux nous parler de ton utilisation dans certaines photos du papier kraft comme toile de fond et de ton choix du noir et blanc plutôt que la couleur ?

J’ai commencé la série de portraits Awa (2014) en réaction directe à la mort de Michael Brown. Je voulais contrebalancer les images terriblement négatives des groupes ethniques que font circuler les médias. J’ai choisi l’arrière-plan orange brûlé pour mettre en valeur la palette des teintes de peaux Brunes (du clair au foncé).

Quant au choix entre la couleur et le monochrome, mes portraits couleur utilisent des tons neutres ou végétaux. Les couleurs vives ne me branchent pas trop. D’où cette préférence pour le monochrome. Mon truc, c’est l’évocation d’ambiances et d’émotions. Mon travail reflète soit mon ressenti, soit mon sujet.

DW2

Quelle a été l’importance de l’internet pour tes débuts comme photographe ?

L’année 2008 a été capitale ! C’est là que j’ai fait mon entrée dans le monde de l’art et sur la scène musicale de Los Angeles. Depuis, je suis passée par différentes étapes, mais MySpace a été déterminant. Je contactais au hasard artistes et gens à photographier, les photos ne valaient rien, mais c’était le meilleur moyen de faire mes armes. Tumblr et Instagram m’ont vraiment permis de faire connaître mon travail.

Je sais que tu t’apprêtes à t’inscrire dans une école d’études filmiques, comment envisages-tu le cinéma par rapport à la photo ? Comment décider quelles histoires raconter dans un film et lesquelles en photos ?

Je vais me spécialiser dans les Media Studies, qui englobent le cinéma, la photo et d’autres modes de production numérique. La différence, c’est que le cinéma n’est pas statique, contrairement à la photo. Il comporte énormément de dimensions, c’est une profession qui ne s’exerce pas en solitaire. Lorsque j’aurai appris à m’en débrouiller, mes films seront la réplique de mes portraits. Je veux que les gens qui voient mon travail le reconnaissent immédiatement comme étant de Dana Washington.

Pour les histoires… je suis écrivaine avant tout. Si je ne fabriquais pas d’image, mon métier serait d’écrire ou d’enseigner l’écriture – j’ai une licence d’anglais et ce n’est pas le fait du hasard, comme on a tendance à le croire. C’est important de se tenir au courant des livres les plus lus, j’ai du mal à le faire mais j’essaie de suivre le plus possible de littéraires en ligne et je suis attentive à la langue employée, les thèmes traités, les perspectives etc… La lecture a été pour moi le déclencheur de mon imaginaire. C’est aussi grâce à la lecture qu’on devient meilleur écrivain. Ça m’oblige à réfléchir et à trouver des formulations au-delà des images, j’adore les histoires.

Quels thèmes t’intéressent plus particulièrement en tant qu’artiste et quelles orientations futures tu prévois ?

Mon travail puise ses racines dans la négritude. Je veux raconter l’expérience Noire, mais du point de vue d’une femme. Il n’y a pas qu’une seule expérience Noire. Personnellement j’ai passé mon enfance à Orange County, en Californie… J’étais toujours la seule élève noire de la classe et les Noirs que je fréquentais me reprochaient de parler l’anglais des Blancs, tandis que pendant toute ma scolarité on m’a appelé Miss Washington parce que les profs Blancs n’arrivaient pas à prononcer mon prénom officiel : Donnielle. Je l’écrivais phonétiquement en haut de ma feuille parce que je suis merdeuse et que les noms, ça compte. Aujourd’hui je me fais appeler Dana mais les gens se trompent quand-même.

Nous avons tous un vécu différent et des histoires différentes à raconter. J’aimerais me confronter à de vraies questions, comme l’exploration de la sexualité, un sujet brûlant, les abus sexuels, le genre, la mort, l’ascendance, la quête de la liberté, le tout mêlé à mon imaginaire et mes rêves, pas nécessairement de la science-fiction

DW3

Pourrais-tu me citer cinq photographes ou cinéastes dont tu admires le travail ?

1. Kahlil Joseph, cinéaste

2. B+, photographe

3. Roy DeCarava, photographe

4. Bradford Young, photographe / directeur photographique

5. Kevin Young, auteur. Il ne fabrique pas d’image, mais ses écrits ont influencé les miennes.

Quelles autres femmes artistes admires-tu particulièrement ?

Assata Shakur : activiste, auteure. Son autobiographie a changé ma vie.

Lauryn Hill : Chaque couplet de The Score a été une leçon de survie pour moi. Sa voix, sa confiance en elle sont inébranlables sur ce disque. Tant que je suis encore là, ma voix, artistiquement et littéralement, sera indestructible.

Ava DuVernay : Elle n’a pas peur de défendre ses convictions pour promouvoir la diversité à Hollywood. J’ai vu certains de ses entretiens et elle va droit au but. Je paraphrase une réponse marquante qu’elle a faite à propos du fait d’être une femme dans un milieu dominé par les hommes : « Pourquoi je laisserais quelqu’un se mettre en travers du chemin que je poursuis? » Pas besoin d’en dire plus.

DW4

http://danawashington.com/

Propos recueillis par Marguerite de Bourgoing / LASTEREOTV

Traductions : Clara Meschia

(Sources : lastereotv, us-full.com)

Road to the Superbowl #3

"Alleycat" cet EP qui a du chien

Réalisatrice de documentaires, Marguerite est basée à Los Angeles. Elle finit son premier long métrage "The World Is Yours" sur la montée d'une nouvelle génération d'artistes qui prend l'industrie du disque d'assaut, grace à internet.
2018
avril
05

Au fil des algorithmes #2

01

Devine qui vient "diner" ?

mars
16

Un soupçon de Louisiane à Toulouse

13

Du Brautigan à toutes les sauces

08

Au fil des algorithmes #1

05

Qui es tu Judah Roger ?

février
25

De l'or dans les crosses

14

Aux 4 coins du Déli Drop

05

Les Aigles ne voleront plus jamais avec les pigeons

janvier
26

Fanny sous le Grammy

21

Les "Kangourous" de la NBA

11

Le Buffalo Bide !

08

The Strokes y sont allés fort d'entrée

2017
novembre
19

Clermont-Ferrand fête la 30e de Jazz en Tête

02

Nicola Jokic, la « Pépite » de Denver

octobre
19

Del Bello nous donne son "hockey"

14

Quelle Bérézina pour les USA !

09

NBA : des Français à tous les étages

septembre
26

Kareem Hunt , nouveau "Chef" de Kansas

10

Sample Time : Quand le Hip-Hop pilla James Brown

juillet
23

Olafur Eliasson fait le MAC

19

Dédé la menace n'a plus peur de personne

12

Tom Tom Club, ou le coup de génie d’une moitié de Talking Heads !

04

50 années d'absence

03

Catch à l'Est

juin
13

Ils en ont plein le dos

06

Le Ghetto Blaster « Us Full Lab » #2

05

Quiz Michael Jordan, ce businessman #1

mai
30

La NASA reprend ses bouffées de chaleur

29

Golden State retourne à la chasse aux Cavs

22

Le "Ghetto blaster" UsFullLab #1

18

Black Hole Seum

16

Quiz Beyoncé Knowles ? #1

15

Le train est arrivé, Cooper s'en est chargé !

12

Même rengaine pour les Capitals

09

Lebron James a choisi la France

avril
20

Chine vs USA : Trump, tigre de papier ?

14

Donald Trump et le Vatican : incertitudes et différends

mars
12

Bientôt les playoffs !

06

Querrey redonne un léger sourire à sa patrie

février
27

Sacré baptême du feu pour Môssieur McCourt

07

A night to remember Mister Brady

05

Alex Morgan, une icône du foot féminin à Lyon

05

Immigration et criminalité: les Etats-Unis vont droit dans le mur

02

Quiz Mc's du hip hop #1

janvier
21

Road to the Superbowl #4: Houston, ils arrivent

19

"Alleycat" cet EP qui a du chien

19

Rencontre avec la photographe Dana Washington

13

Road to the Superbowl #3

12

La course au MVP

10

Quiz "Divas" ou presque #1

07

Road to the 51st Superbowl #2

04

"James Brown on the T.A.M.I Show ! "

2016
décembre
30

Obama : le jour d'après

30

Woods : après les bougies, le charbon !

09

Numz ouvre le bal

08

NBA #Week 6 : embouteillages à l'Est

07

Breakfast à la Française

06

Road to the 51st Super Bowl

02

Carolina Panthers : Pour réchauffer les cœurs

01

Cam Newton : Le Superman de la NFL

01

Charlotte Hornets : Il est l’heure de s’envoler

novembre
24

Quiz "Acteurs d'Hollywood" #1

22

NBA #Week 4 : Les cadors s'envolent

22

Ignacio Piatti : une star sur le tard

21

Muerte a Los Pixies !

20

Quiz "Michael Jackson" #1

18

Road trip entre Montréal & Toronto

16

NBA #Week 3 : Les fossés se creusent

14

"The Shins" enclenchent le 5e

09

Donald Trump vainqueur, le populisme au pouvoir

09

Un bon coup de batte

08

NBA #Week2 : du diesel dans certains moteurs ...

07

Mitchell a osé le Choco-wine

06

Trump / Clinton : démocratie, es-tu là ?

04

Par ici la monnaie !

01

"Une culture avant tout"

01

NBA #Week1 : Fallait vraiment pas être en retard !

octobre
31

Le clown "ricain" a le blues

29

Quiz "Tom Hanks"

27

An 53 après MJ : pourquoi il n'en restera qu'un !

27

La plus new-yorkaise des Californiennes

25

NBA : la playlist de la rentrée #1

23

Lillard lance sa saison avec The Letter O

20

Quiz Malcolm #1

19

Esperanza S, Emily D, peu importe !

19

Ce clin d'oeil au retrogaming

18

Kaepernick ou la reprise de la lutte

17

Ce jour où Coyote a presque obtenu gain de cause

14

Abdul-Jabbar ne doit rien au hasard

13

Matthews dans la légende en un seul match !

12

TAKE FIVE : le standard qui a failli passer à la trappe

11

"Hoops", I did it again !

10

"Five Guys" faudra repasser !

09

Pas touche à l'oseille du Grand-Père !

07

Quiz "Présidents des Etats-Unis" #1

07

Big Mac + Hip Hop = Flop

06

El Guaje poursuit son Eldorado

06

Minnie l'ange des 70's

05

Hope Solo garde espoir

04

Derniers presque Premiers

03

La voie "rock" du Sting

03

Et au final, c'est le pop-corn qui gagne

03

Horry : "Olajuwon le meilleur de tous"

01

Asur mélange volontairement ses pinceaux

01

BLACK LEGEND : les accords Blum-Byrnes

01

Nyne à la recherche du temps perdu

septembre
25

Coltrane/Davis : de l'eau dans le jazz

23

Des studios au terrain !

16

Ils causent aussi "ballon" ces Québécois

13

"Nola" les emballe tous !

09

Serena a dépassé le « Maître »

08

L'Académie des 9

07

Ils sont le "jazz" - Episode 1

05

Kaepernick a crevé l'abcès

août
29

Happy Kobe Bryant Day

21

Quiz Tony Parker

21
Featured Image Placeholder

Merci TP !

16

FOOD PORN : l'intouchable Cronut d'Ansel

juillet
31

Vers une MLS à la sauce « Big Brother » ?

16

Quiz Mc Donalds

juin
13

Crosby a remis la main sur son Précieux

13

Quiz - Géographie des Etats-Unis

mai
23

Obama deux mandats, deux visages

23

Charles Barkley attend toujours son heure