NBA : les affaires reprennent …

et Giannis Antetokounmpo a la dalle

21 Fév 2019 - par Médo

NBA : les affaires reprennent …

et Giannis Antetokounmpo a la dalle

21 Fév 2019 - by Médo

Dix franchises tout au plus, peuvent vraiment postuler au titre suprême, Us Full vous fait un bilan profitant du All-Star Break. Dans la nuit de jeudi à vendredi, on attaquera le sprint final de la saison régulière et comme d’hab, seules 16 franchises seront conviées à participer aux Playoffs. D’ici une vingtaine de matchs, nous serons fixés sur le tableau des potentielles confrontations au meilleur des sept matchs. Soyons réalistes, il n’y aura pas de la place au soleil pour tout le monde. Focus sur les plus armés !

Kevin Durant fonce vers une seconde bague consécutive avec les Golden State Warriors (Moniva Davey)

1/ Golden State Warriors (vainqueurs en 2017-2018)

Au complet en vue du « back to back »

Oui, la bande à Stephen Curry apparaît comme moins sexy que les saisons précédentes, perdant davantage de rencontres. Malgré tout, la franchise d’Oakland possède toujours cet ascendant psychologique par rapport à ses concurrents de la Conférence Ouest, surtout les plus menaçants qui pointent leur nez. C’est le cas par exemple des Denver Nuggets en embuscade tandis qu’on ne les attendait pas si réguliers. En playoffs, les Warriors sauront mettre le coup de boost nécessaire, il faudra être très fort pour les sortir s’ils bénéficient de l’avantage du terrain. DeMarcus Cousins n’étant plus blessé, le coach Steve Kerr peut aligner un cinq majeur de la sorte : Stephen Curry, Klay Thompson, Kevin Durant, « Boogie » Cousins, Draymond Green. Autant vous dire que c’est hyper compétitif, même si la rotation semble s’affaiblir au fil des campagnes.

Objectif : le doublé
Chances d’y arriver : 8 sur 10

2/ Denver Nuggets  (pas en playoffs en 2017-2018)

Tout sauf du pipeau !

Avant de l’oublier, soulignons l’excellentissime boulot réalisé par Mike Malone, aux Denver Nuggets depuis 2015. Chaque année ça progresse et aujourd’hui, ça joue les voyeurs en regardant les fesses des Warriors de très près. Quasiment qualifiés en playoffs avec déjà presque 40 victoires à un peu plus d’une vingtaine de matchs de la fin de la saison régulière, ils affichent le tout meilleur bilan à domicile de toute la Ligue. Attention si les Warriors baissent le pied, de véritables outsiders du Colorado se tiennent prêts à martyriser les défenses, dans le sillage d’un Nikola Jokic aux portes du titre de MVP, puis de solides équipiers capables de prendre feu n’importe quel soir : Paul Millsap, Jamal Murray ou encore Gary Harris pour ne citer qu’eux. Gare à l’accident, car la pression va monter maintenant qu’on les considère tels des concurrents sérieux.

Objectif : aller le plus loin possible
Chances d’y parvenir : 10/10

3/ Milwaukee Bucks (1er tour des playoffs en 2017-2018) 

La sacrée prise d’élan d’Antetokounmpo

Vu le potentiel stratosphérique du « Greek Freak » Giannis Antetokounmpo (adoubé récemment par Lebron James), le staff des Bucks a certes tranché dans le vif en remerciant Jason Kidd, pareil pour l’ex numéro 2 de la draft Jabari Parker. On les a d’abord cru fous, mais en engageant l’expérimenté Mike Budenholzer l’an passé, ils prouvent qu’ils ont pris d’excellentes décisions. Milwaukee possédait une colonne vertébrale très solide (Khris Middleton, Malcolm Brogdon, Eric Bledsoe), le pragmatique Brook Lopez y est venu s’y greffer sans accroc en provenance des Lakers. George Hill & Ersan Ilyasova dans le roster pour combler les brèches, attention à ces Bucks, ils ne déconnent pas. Hormis les Raptors de Toronto et les Philadelphia Sixers qui peuvent tenter un truc, le reste de la conférence Est ne pourra pas rivaliser. On connaît quasiment notre finaliste avant l’heure à l’est.

Objectif : régner sur la conférence Est, le reste que du bonus
Chance d’y arriver : 8 sur 10

4/ Toronto Raptors (éliminé en ½ finales de conférence en 2017-18)

Avec Kawhi Leonard au top, tout est possible 

On connaît le complexe qu’affichent les Raptors en playoffs, du coup on peine à vouloir mettre la moindre sesterce sur leur matricule. En saison régulière, ça devient une habitude, ils squattent les 4 premières places, ce qui leur garantit de passer un tour contre la fin de la cuvée. Par contre, dès que ça devient rugueux et qu’il faut devenir clutch, Kyle Lowry et ses copains trouvaient toujours l’excuse de Lebron James pour partir en vacances bredouilles. Désormais, il est aux Lakers, donc potentiellement évitable jusqu’aux grandes finales, donc plus d’excuse. DeMar De Rozan ne voulait pas partir, il a été parachuté aux Spurs en échange d’un Kawhi Leonard retrouvé après une saison quasi-blanche à San Antonio. Ce dernier recommence à enchaîner beaucoup de temps de jeu, bien qu’il soit ménagé à bon escient, bien aidé par un effectif très fourni. Du solide : Serge Ibaka et la révélation Pascal Siakam à l’intérieur, des mobylettes-gâchettes aux postes arrières. Pourquoi pas une finale de conférence ! 

Objectif : se frotter aux Warriors lors des finales NBA
Chances d’y parvenir : 2 sur 10

5/ Houston Rockets (finaliste de conférence Ouest en 2017-18) 

Si Harden se blesse, les carottes seront cramées

Après un début de saison raté, n’ayons pas peur de le dire, les Rockets ont redressé la barre en 2019. Les récentes prestations du dernier MVP James Harden sont tout simplement extraordinaires, avec plus de 40 points de moyenne depuis mi-janvier. Paradoxalement, les Texans peinent à convaincre, peu vernis avec une infirmerie souvent remplie. Derrière Harden, les hommes forts peinent à exister, on pense à Chris Paul, Clint Capela, surtout qu’ils sont souvent blessés. La rotation demeure bien limitée numériquement, les Rockets ne semblent pas suffisamment armés pour tenir le rythme. Seul le Barbu peut prendre feu et mettre tout le monde d’accord. Au mieux, ça passera deux tours comme l’an passé, avant de tomber sur un vrai collectif. Le patron de la franchise semble néanmoins très confiant ! A croire qu’ils ne regardent pas les matchs. Aucun fond de jeu, tout sur « The Beard » et on ferme les yeux en priant le Seigneur.

Objectif : le titre (en secret)
Chances d’y parvenir : 1/10

6/ Philadelphia Sixers (éliminés par Boston Celtics en 1/2 de conférence)

Maintenant, ils ont les armes !

Sans doute lassés d’être la risée de la NBA avec l’un des pires bilans sur les dernières saisons, les Sixers ont enfin des arguments convaincants. Joël Embiid, Ben Simmons, Jimmy Butler, JJ Redick, figurez-vous que le très fiable Tobias Harris s’est laissé tenter par le pari « Trust The Process » visant à ramener un titre en Pennsylvanie (attendu depuis 1983). Ce dernier a été séduit par le potentiel culotté de ces Sixers, capables d’aller gagner aux Warriors et de tenir tête à n’importe qui. Quoiqu’il arrive, on retiendra cette belle progression, ça ira en playoffs sans le moindre doute. Le reste, tout au mental et à la chance. Embiid connaît en ce moment quelques délicatesses avec son genou, affaire à suivre…

Objectif : devenir le poil à gratter dans la conférence Est
Chances d’y parvenir : 10 sur 10

7/ Portland Trail Blazers (balayés par les Pélicans au 1er tour des playoffs en 2017-2018)

En toute sobriété

Dans leur salle et en grande forme, les Blazers font peur à toutes les franchises NBA, c’est indéniable. Seul bémol et non des moins fondamentaux, l’absence d’un banc de qualité, gage d’une rotation qui fonctionne à long terme. A force de l’entendre, la franchise de Damian Lillard (amoureux de Portland) a fini par écouter, se renforçant de manière astucieuse, sans y laisser des plumes. CJ McCollum toujours là, tout comme le roc Jusuf Nurkic, ils ne pourront pas faire pire que l’an passé. Enes Kanter vient d’arriver, Seth Curry n’attend plus qu’un déclic pour prendre de l’envergure, ce Portland là, il me paraît cohérent. De là à faire des étincelles face à un cador sur plusieurs matchs, ça c’est une autre histoire.

Objectif : éviter d’être ridicules et de se faire balayer 4-0 au 1er tour
Chances d’y parvenir : 8 sur 10

8/ Boston Celtics (éliminés par Lebron James et les Cavs en finale de conference Est) 

Naïveté à plein nez

Ils sont jeunes, ils sont frais, ils jouent relativement bien, mais alors qu’est ce qu’ils rendent fous leurs fervents supporters ! Bon nombre d’experts les voyaient tout devant à l’aube de cet exercice 2019, ils n’ont pas été déçus ! Boston pratique certes un basket d’école avec le sophomore Jason Tatum, toutefois ça coince quelque part au moment de porter l’estocade. Problèmes de responsabilités, manque cruel d’une star à l’intérieur, on a du mal à trouver le grain de sable. Trop de défaites auraient pu être évitées, malgré cela, ça tient la route et devrait aller au second tour. En ce qui concerne l’objectif ultime, inutile de postuler cette saison par contre, car ça fuit de tous les côtés. Kyrie Irving lui-même s’est dit préoccupé par ce manque d’implication, sachant pertinemment que ça jouera des tours à son équipe tôt ou tard.

Objectif : se faufiler en finale
Chances d’y parvenir : 4 sur 10

Brad Stevens et ses jeunes Celtics s’interrogent (MassLive.com)

9/ Oklahoma City Thunders (éliminés au 1er tour par les Jazz)

Le duo qui fonctionne

Inévitablement, le Thunder se doit de figurer dans cette rubrique. Premièrement, parce qu’il y a davantage de cohérence au sein du tandem Russell Westbrook – Paul George, secondement parce que le collectif s’est mis au diapason. Les victoires s’enchaînent, les statistiques s’affolent et personne, je dis bien personne, ne veut se farcir OKC en playoffs. Néanmoins, grosse mouche dans le potage, sur le banc c’est un peu le désert. Un titre ça se gagne à plusieurs, on est d’accord là-dessus !

Objectif : refaire le coup de 2012 en allant aux Finales
Chances d’y parvenir : 1 sur 10

10/Brooklyn Nets (non qualifiés en playoffs en 2018)

La hype du moment

Au dixième rang des potentiels vainqueurs, il y aurait pu y avoir les rigoureux Indiana Pacers ou bien les increvables San Antonio Spurs, voire même les Kings de Sacramento, parce qu’ils pratiquent un basket rapide et alléchant ; néanmoins notre choix s’est fixé les Nets pour plusieurs raisons. La première, leur culot ! On avait tendance à les prendre de haut tellement ils se faisaient démonter par tout le monde dans un passé peu lointain. Depuis trois mois, grâce à un véritable travail effectué en profondeur, Brooklyn redonne le sourire à ses fans, s’octroie même le luxe de détrôner les Knicks au rang de la franchise à suivre à New York. Si on devait retenir un élément dans ce groupe où tout le monde est « moyen plus », D’Angelo Russell évolue comme dans un fauteuil. Viré par les Lakers à la va-vite, il devient le « franchise player » des Nets, auteur de gros gros matchs avec sa patte gauche tout feu tout flamme.

Bonus : Les Lakers de Los Angeles (non qualifiés en PO en 2018)

Lebron James, le facteur X

Nul n’est censé ignorer qu’avec un tel maestro dans sa team, éliminer les Lakers de la course au titre si tôt relève de la folie furieuse. Actuellement, ils sont hors-course, se devant de rattraper leur retard avec une grosse série de victoires. Tout juste revenu de blessure, James peut guider ses jeunes coéquipiers vers une place de poil à gratter dans le tableau des playoffs, mais ne nous enflammons pas, c’est encore très tendre à Los Angeles, y compris aux Clippers qui se reconstruisent également.

Objectif : arracher un siège en playoffs
Chances d’y parvenir : 4 sur 10

On dirait que Lebron James a enfin de la concurrence !
(Bleacher Report)

(Sources www.us-full.com/ parlonsbasket.com / basketusa.com)

Avec Sweetbay il va y avoir du sport !

Au fil des algorithmes #3

Call me M.I.P
2019
juillet
19

Père Shaquille, raconte nous des histoires !

juin
24

UsFull Radio & Troisième Face se "Taquinent"

05

Au fil des algorithmes #4

mai
28

UsFull Radio FrenchTalents #1

14

Steph Curry : bien plus qu'un shooteur

06

Dans la tête de Brad Stevens

mars
06

Au fil des algorithmes #3

février
21

NBA : les affaires reprennent ...

17

Avec Sweetbay il va y avoir du sport !

2018
avril
05

Au fil des algorithmes #2

01

Devine qui vient "diner" ?

mars
16

Un soupçon de Louisiane à Toulouse

13

Du Brautigan à toutes les sauces

08

Au fil des algorithmes #1

05

Qui es tu Judah Roger ?

février
25

De l'or dans les crosses

14

Aux 4 coins du Déli Drop

05

Les Aigles ne voleront plus jamais avec les pigeons

janvier
26

Fanny sous le Grammy

21

Les "Kangourous" de la NBA

11

Le Buffalo Bide !

08

The Strokes y sont allés fort d'entrée

2017
novembre
19

Clermont-Ferrand fête la 30e de Jazz en Tête

02

Nicola Jokic, la « Pépite » de Denver

octobre
19

Del Bello nous donne son "hockey"

14

Quelle Bérézina pour les USA !

09

NBA : des Français à tous les étages

septembre
26

Kareem Hunt , nouveau "Chef" de Kansas

10

Sample Time : Quand le Hip-Hop pilla James Brown

juillet
23

Olafur Eliasson fait le MAC

19

Dédé la menace n'a plus peur de personne

12

Tom Tom Club, ou le coup de génie d’une moitié de Talking Heads !

04

50 années d'absence

03

Catch à l'Est

juin
13

Ils en ont plein le dos

06

Le Ghetto Blaster « Us Full Lab » #2

05

Quiz Michael Jordan, ce businessman #1

mai
30

La NASA reprend ses bouffées de chaleur

29

Golden State retourne à la chasse aux Cavs

22

Le "Ghetto blaster" UsFullLab #1

18

Black Hole Seum

16

Quiz Beyoncé Knowles ? #1

15

Le train est arrivé, Cooper s'en est chargé !

12

Même rengaine pour les Capitals

09

Lebron James a choisi la France

avril
20

Chine vs USA : Trump, tigre de papier ?

14

Donald Trump et le Vatican : incertitudes et différends

mars
12

Bientôt les playoffs !

06

Querrey redonne un léger sourire à sa patrie

février
27

Sacré baptême du feu pour Môssieur McCourt

07

A night to remember Mister Brady

05

Alex Morgan, une icône du foot féminin à Lyon

05

Immigration et criminalité: les Etats-Unis vont droit dans le mur

02

Quiz Mc's du hip hop #1

janvier
21

Road to the Superbowl #4: Houston, ils arrivent

19

"Alleycat" cet EP qui a du chien

19

Rencontre avec la photographe Dana Washington

13

Road to the Superbowl #3

12

La course au MVP

10

Quiz "Divas" ou presque #1

07

Road to the 51st Superbowl #2

04

"James Brown on the T.A.M.I Show ! "

2016
décembre
30

Obama : le jour d'après

30

Woods : après les bougies, le charbon !

09

Numz ouvre le bal

08

NBA #Week 6 : embouteillages à l'Est

07

Breakfast à la Française

06

Road to the 51st Super Bowl

02

Carolina Panthers : Pour réchauffer les cœurs

01

Cam Newton : Le Superman de la NFL

01

Charlotte Hornets : Il est l’heure de s’envoler

novembre
24

Quiz "Acteurs d'Hollywood" #1

22

NBA #Week 4 : Les cadors s'envolent

22

Ignacio Piatti : une star sur le tard

21

Muerte a Los Pixies !

20

Quiz "Michael Jackson" #1

18

Road trip entre Montréal & Toronto

16

NBA #Week 3 : Les fossés se creusent

14

"The Shins" enclenchent le 5e

09

Donald Trump vainqueur, le populisme au pouvoir

09

Un bon coup de batte

08

NBA #Week2 : du diesel dans certains moteurs ...

07

Mitchell a osé le Choco-wine

06

Trump / Clinton : démocratie, es-tu là ?

04

Par ici la monnaie !

01

"Une culture avant tout"

01

NBA #Week1 : Fallait vraiment pas être en retard !

octobre
31

Le clown "ricain" a le blues

29

Quiz "Tom Hanks"

27

An 53 après MJ : pourquoi il n'en restera qu'un !

27

La plus new-yorkaise des Californiennes

25

NBA : la playlist de la rentrée #1

23

Lillard lance sa saison avec The Letter O

20

Quiz Malcolm #1

19

Esperanza S, Emily D, peu importe !

19

Ce clin d'oeil au retrogaming

18

Kaepernick ou la reprise de la lutte

17

Ce jour où Coyote a presque obtenu gain de cause

14

Abdul-Jabbar ne doit rien au hasard

13

Matthews dans la légende en un seul match !

12

TAKE FIVE : le standard qui a failli passer à la trappe

11

"Hoops", I did it again !

10

"Five Guys" faudra repasser !

09

Pas touche à l'oseille du Grand-Père !

07

Quiz "Présidents des Etats-Unis" #1

07

Big Mac + Hip Hop = Flop

06

El Guaje poursuit son Eldorado

06

Minnie l'ange des 70's

05

Hope Solo garde espoir

04

Derniers presque Premiers

03

La voie "rock" du Sting

03

Et au final, c'est le pop-corn qui gagne

03

Horry : "Olajuwon le meilleur de tous"

01

Asur mélange volontairement ses pinceaux

01

BLACK LEGEND : les accords Blum-Byrnes

01

Nyne à la recherche du temps perdu

septembre
25

Coltrane/Davis : de l'eau dans le jazz

23

Des studios au terrain !

16

Ils causent aussi "ballon" ces Québécois

13

"Nola" les emballe tous !

09

Serena a dépassé le « Maître »

08

L'Académie des 9

07

Ils sont le "jazz" - Episode 1

05

Kaepernick a crevé l'abcès

août
29

Happy Kobe Bryant Day

21

Quiz Tony Parker

21
Featured Image Placeholder

Merci TP !

16

FOOD PORN : l'intouchable Cronut d'Ansel

juillet
31

Vers une MLS à la sauce « Big Brother » ?

16

Quiz Mc Donalds

juin
13

Crosby a remis la main sur son Précieux

13

Quiz - Géographie des Etats-Unis

mai
23

Obama deux mandats, deux visages

23

Charles Barkley attend toujours son heure